Les taxis, les limites de vitesse, les radars... C'est (bientôt) fini!

En ces années maigres, où tout le monde exprime son raz-le-bol, où les taxis nous cassent les pieds, où les radars nous cassent les pieds, où des associations lobbyistes voudraient imposer des limites de vitesse toujours plus basses, où personne ne se focalise sur les vrais problèmes, où finalement beaucoup de sujets dans beaucoup de domaines nous cassent les pieds, il m'apparaît opportun d'écrire un article qui va s'attacher à démontrer que nous, les conducteurs et/ou passagers, nous devrions être plus "libres" dans les quelques années qui viennent... Ou pas.

Attention coup de gueule!

Note: les images reproduites dans cet article ont été récupérées sur Google, ne m'appartiennent pas, et sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Ceux-ci peuvent me contacter si ils souhaitent que soit ajouté un texte de copyright.

Dans ce beau pays qu'est la France, il est devenu un fait commun que n'importe quelle profession, organisation, ou autre lobby, s'arroge le droit de prendre l'économie française et même le peuple, en otage, de tout casser, d'imposer sa loi de la jungle, de tout bloquer, d'emmerder le monde (et je pèse mes mots) pour faire plier les autres professions, organisations, ou autres lobbies, ou encore l'Etat, à son bon vouloir. Chacun son tour en fonction des périodes de l'année, il y en aura pour tout le monde.

Lorsque ce ne sont pas les camions qui bloquent toutes les routes, ce sont 55000 taxis qui le font, et lorsque ce ne sont pas les taxis, ce sont les agriculteurs (et là par contre je les comprends), ou encore bien d'autres, et chaque année, les événements "révolutionnaires" ont une furieuse tendance à se répéter, entretenus à dessein par quelques syndicats en mal de pouvoir et de reconnaissance. Cela en devient... banal. Evidemment, il est bien facile de toujours tout attendre de l'Etat, et d'accuser toujours les autres. Il est bien facile de jeter la responsabilité sur autre que soi, plutôt que d'essayer d'analyser comment prendre les problèmes pour compter un peu plus sur soi, et donc se demander qu'est ce que l'on pourrait faire autrement, à son niveau, pour améliorer l'ensemble du système. Justement, si depuis des années, on y arrive pas, quelqu'un s'est-il posé la question de la responsabilité du peuple, finalement, dans tout ce bordel permanent? Ce pays va-t-il cesser un jour de penser individuel, pour enfin penser collectif?

Alors justement puisque beaucoup de professions prennent un malin plaisir à toujours bloquer les routes de France, revenons un peu sur les taxis, qui ont défrayé la chronique il y a un passé encore tout proche, et essayons de montrer Ô combien leur combat est bien futil...

Les taxis... 55000 personnes, en gros, qui souhaitent tout bonnement la mort d'Über. Oui j'ai bien écrit Über, et pas Überpop. Que veulent-ils finalement? Qu'essayent t'ils d'imposer à l'Etat, donc à tout le monde, par la force?

Je ne résiste pas à l'envie d'illustrer mon article avec des photos très parlantes ci-dessous: taxis qui bloquent les routes et qui cassent tout (2 photos), ensuite les camions qui bloquent les autoroutes (2 photos), puis les agriculteurs qui ont envie de tout exploser (2 photos). C'est ça la France, et tous les ans. Jugez plutôt:

taxi1.jpg

taxi2.jpg

camions1.jpg

camions2.jpg

agriculteurs1.jpg

agriculteurs2.jpg

Les taxis sont un lobby comme il y en a beaucoup d'autres. Un lobby qui pense pouvoir décider de vie ou de mort sur une autre entreprise. La réalité des taxis en France, c'est quoi?

  • ils sont soumis à un règlement national qui dépend du ministère de l'intérieur
  • Un numerus clausus qui limite leur nombre, décidé par le préfet de police, pour Paris
  • des conditions particulières permettant l'exercice de la profession de taxi (examens médicaux, formations, 11 heures max de travail par jour, ...)
  • un monopole auquel il a été mis fin en 2010 par Hervé Novelli, en permettant l'expansion des véhicules de tourisme avec chauffeurs (les VTCs)

Mais les taxis, c'est aussi:

  • un paiement de la course accepté quasi-exclusivement en liquide, et donc un déni des autres moyens de paiement pourtant légaux. A ce titre, je rappelle que d'après la loi, nul n'a le droit de refuser un moyen de paiement légal, ce qui inclue l'argent liquide, les chèques, les cartes bleues. Si tel était le cas, le contrevenant serait passible de sanctions, et les plaintes sont à déposer au pénal.
  • un refus d'effectuer certaines courses pour des raisons qui pourraient être légitimes (quartiers de prise en charge ou de dépose dangeureux?),  mais quand bien même.
  • des prix très élevés pour ne pas dire exhorbitants, et il n'est pas rare d'avoir des compteurs affichant plusieurs euros alors que le client n'a pas encore été pris en charge.
  • des chauffeurs qui trop souvent, ont perdu ou oublié ce qu'est la notion de client
  • des voitures qui parfois, sont d'une présentation ou d'un entretien douteux
  • une attente qui parfois peut se révéler être longue, trop longue
  • Une organisation qui en est restée, dans son ensemble, à l'âge de pierre et qui n'a pas fait grand chose pour s'adapter à son temps et aux moyens électroniques maintenant utilisés couramment, entre autres.

Fort de tous ces constats, une société en particulier, dénommée Über, et qui s'étend rapidement dans différents pays tout simplement parce qu'elle répond très positivement à un réel besoin, a mis au point deux services distincts:

  1. le service Über: ce sont des chauffeurs salariés de la société et pour lesquels à ce titre, des charges sont payées
  2. le service ÜberPop: ce sont de simples particuliers qui utilisent leurs propres véhicules pour "jouer au taxi" (suspendu en France depuis la démonstration de force des taxis)

Les taxis, et là je souhaite laisser la place au doute et donc je vais écrire peut-être à juste titre, souhaitent l'interdiction pure et simple d'ÜberPop (en raison d'une concurrence déloyale). Le souci que cela me pose, c'est que dans le même temps, ils souhaitent l'arrêt de toutes les activités d'Über dans son ensemble, donc y compris le service "normal" de VTC, qui dans le cas présent évolue dans un contexte de concurrence saine.

Dans toutes leurs revendications, finalement tout ce que j'ai entendu, c'est:

  • Nous on paye des charges eux non. C'est vrai, mais c'est aussi vrai du service Über. Ca ne l'est pas du service Überpop.
  • Nous on doit suivre des formations contraignantes, des examens, eux non. C'est vrai, mais c'est aussi vrai du service Über. Ca ne l'est pas du service Überpop, même si des vérifications minimales sont effectuées (permis de conduire valide par exemple).
  • Nous on paye des licences à des prix démesurés, pas eux. ALors là, je vais m'en donner à coeur joie sur cet argument fallacieu qu'ils utilisent sans limite, sans doute pour susciter de la compassion auprès du peuple? Vous qui me lisez, vous devez savoir que les licences sont distribuées par la préfecture GRATUITEMENT lors de leur émission. Dans tous les reportages diffusés lors de leur mouvement social (si il est possible de l'appeler ainsi, pour moi c'est juste de la prise d'otage et de la casse organisée, et ne pas oublier non plus qu'ils s'en sont pris non seulement aux biens, mais aussi physiquement aux personnes, c'est à dire aux chauffeurs non taxis, mais encore plus grave, aux personnes transportées qui n'avaient rien demandé), chacun a pu entendre leur complainte, chiffres à l'appui, au sujet du coût des licences dont ils doivent s'acquitter et qui peut grimper jusqu'à 250000 euros. Il s'agit en réalité d'un marché qu'ils ont eux-même créé, et qu'ils entretiennent. Pourquoi? Lorsqu'un chauffeur de taxi se met en retraite, son but est comme tout le monde de couler des jours heureux à l'abri du besoin. Il n'est rien que l'on puisse repprocher à ce voeu, bien évidemment, et c'est bien légitime. Donc, le chauffeur de taxi aura bien entendu à coeur de revendre sa licence au prix le plus haut possible à un chauffeur taxi débutant, qui va par conséquent se sur-endetter, pour ainsi se constituer un capital retraite. Que ce soit bien clair: ce n'est pas l'Etat qui gère et organise ce marché: ce sont les lobbies de taxis donc les chauffeurs de taxis eux-même, et personne d'autre. Leur licence, ce n'est ni plus ni moins que leur fond de commerce. Ainsi, ils se plaignent du système qu'ils ont eux-même mis en place, "entre amis".

Ont-ils donc le droit d'en vouloir aux autres, qui inventent un autre modèle de société qui encore une fois rencontre l'adhésion des foules car correspond à un besoin réel? A mon sens non. Ils n'en ont aucun droit.

Ce qu'ils veulent en réalité, c'est continuer à fonctionner comme ils l'ont fait jusqu'à maintenant, dans un marché bien protégé. Ils ne souhaitent pas qu'un quelconque concurrent vienne casser leur petit modèle archaïque. Ils veulent la disparition d'ÜberPop, mais surtout en réalité celle d'Über, concurrent apprécié du public et donc bien gênant. Ils s'adonnent tout simplement à une entrave à la libre concurrence. Pour arriver à leurs fins, ils ont bloqué le pays, détruit des biens, envoyé des personnes à l'hopital, emmerdé le monde - je ne vois vraiment pas d'autre mot - y compris les nombreux touristes étrangers, afin de faire pression sur le gouvernement. Ils sont passés tout proche de prendre le siège social d'Über d'assaut: mais un déploiement de CRS les en a dissuadés! Mais quelle image, une fois de plus, de notre beau pays, diffusée sur toutes les télévisions du monde!

Et le gouvernement a cédé, bien malheureusement. Les deux dirigeants européens d'Über ont ainsi fait un petit séjour en garde à vue, comme si c'était des criminels de la pire espèce. C'est du jamais vu! A ce moment là n'importe quel lobby passéiste et ultra-conservateur crée un bordel monstre pour envoyer ses concurrents en prison, afin de les détruire. Le gouvernement, l'Etat, s'est livré à une action d'intimidation coup de poing parfaitement indigne de ce qu'il aurait été nécessaire de faire, c'est à dire envoyer les CRS et les canons à eau pour balayer ces casseurs. C'est quelque chose qu'en tant que citoyen, je n'admets pas. Ce qu'ont démontré les taxis, c'est qu'ils s'étaient organisés en meute criminelle. Chez les Über ou autres ÜberPop, je n'ai rien vu de criminel. Je n'ai vu que des victimes!

A ce moment là, il n'y a qu'à purement et simplement interdire les blablacar et consors, ou tout autre modèle de société basé sur le modèle Über dans tous les domaines, et il y en a beaucoup: ce n'est que le commencement.

Mais dans toutes ces démonstrations de force du lobby des taxis en particulier ou d'autres, il y a un gros grin de sable qui grippe la machine. Ce grin de sable, c'est tout simplement le progrès, apporté par la technologie.

On peut faire tout ce que l'on voudra, jamais on arrêtera le progrès et les avancées technologiques. Soit on s'adapte pour profiter au mieux des avancées technologiques, soit on meurt. Un point c'est tout.

Si le lobby des taxis persiste à tout prix dans son modèle, souhaite continuer de tout mettre en oeuvre pour rester dans sa bulle passéiste, il disparaitra. Tout au plus leurs actions ralentiront cette évolution inéluctable quelques mois, ou au pire quelques années. Et le gouvernement, plutôt que de se préoccuper de ces différents lobbies, devrait plutôt arrêter de s'enterrer la tête dans le sable ou acheter la tranquilité - comme on voudra -, et serait bien inspiré d'accompagner le mouvement. Il y a de nombreux points de PIB à la clé. Mais ce gouvernement est en-dessous de tout et de toute réalité, et à chaque fois que l'on pense qu'il est au plus bas, on se surprend à découvrir un nouveau plancher dans sa bêtise et son incompétence.

 

Le progrès, parlons-en.

Au sujet de ce grin de sable, je vais ici développer un peu. Après tout, c'est censé être le coeur de mon article :-)

Evoquons le tout net, qu'est ce qui va tuer la profession des taxis? La réponse, c'est la voiture autonome.

D'ailleurs Über l'a bien compris car a fait publiquement savoir que si TESLA fabriquait pour lui des voitures autonomes, cette première société en achèterait pas moins de 500000 pour renouveller l'entièreté de son parc automobile dans le monde, et par la même ne plus employer de chauffeurs. Je ne peux qu'applaudir cette prise de position, car toute agression appelle une réponse appropriée. Action, réaction. C'est tout simplement la réponse d'Über à l'agression des taxis. Si ces derniers étaient seulement conscients de ce qu'ils viennent de déclencher!

tesla_autonome.jpgCette image ci-dessus est la propriété de TESLA MOTORS.

La voiture autonome, ce n'est pas pour après-demain ni pour demain: c'est pour tout de suite. En effet, les techniciens, ingénieurs, électroniciens, informaticiens, mécaniciens travaillent sur ce sujet depuis de très très nombreuses années. Je peux citer Google et sa voiture autonome, TESLA, Bosh, Apple (oui, eux aussi) mais aussi tous les grands noms des constructeurs automobiles (Audi, Volkswagen, ...).

vw_autonome.jpg

mercedes_autonome.jpg

Comment le tracé de cette voie vers la voiture autonome a commencé? C'est très simple: l'apparition de la boite de vitesse automatique et du radar de recul en ont été les toutes premières étapes. Et chaque année, on a pu constater de plus en plus de systèmes appelés systèmes d'assistance ou d'aide à la conduite. Je résume:

  • d'abord, la boite de vitesse automatique
  • puis, les radars de recul
  • ensuite les radars à l'avant
  • le GPS
  • le contrôle électronique de stabilité (ESP)
  • le régulateur de vitesse
  • le régulateur et limiteur de vitesse
  • le régulateur de vitesse intelligent, capable d'adapter la vitesse du véhicule en fonction des obstacles présents à l'avant, comme un véhicule qui serait devant vous
  • la voiture connectée (de façon permanente)
  • le freinage automatique d'urgence en lien avec le régulateur de vitesse intelligent
  • la voiture qui est capable de mesurer si les dimensions d'une place de parking sont suffisantes pour se garer, et de s'y garer toute seule (créneaux automatisés)
  • l'avertissement de franchissement de ligne blanche
  • le correcteur automatique de trajectoire sur franchissement de ligne blanche (pour vous maintenir dans votre voie d'autoroute par exemple)

Tous ces systèmes dont j'ai fait la liste existent tous aujourd'hui déjà, en préparation justement de la dernière brique à l'édifice.

Cette dernière brique, c'est la voiture autonome à 100%, c'est à dire dotée d'une intelligence artificielle (IA) très développée et qui se conduit réellement toute seule en fonction des conditions en temps réel du traffic, de la météo, etc. Ainsi, nous verrons commencer à apparaitre dans les deux à trois ans à venir des voitures avec cette IA qui ouvriront un large éventail de possibilités comme:

  • votre voiture sera une ressource que vous pourrez réserver dans votre agenda partagé, comme vous réservez une salle de réunion aujourd'hui
  • elle viendra vous chercher toute seule au point de RDV que vous lui aurez donné, que ce soit sortir du garage et vous prendre au pas de votre porte, ou venir vous chercher n'importe où
  • vous aurez plus de temps libre (à occuper) puisque vous pourrez vous adonner à des activitées auparavant impossibles dans votre véhicule. La notion de bureau roulant prend alors véritablement tout son sens
  • elle s'entretiendra toute seule puisque au moment opportun, elle ira d'elle même faire un "check-up" au garage
  • au final, votre voiture ne sera plus votre voiture, puisque l'on se dirige vers un monde où les véhicules seront des biens publics de transport collectif: on aura à notre disposition un portail internet à la Über où au lieu de localiser et de réserver un chauffeur le plus proche sur un Iphone, on fera de même avec les véhicules en eux-même.

Les progrès en la matière ont été fulgurants. Oui j'écris déjà au passé car en réalité la voiture autonome est déjà là. La vitesse de développement de ces progrès est poussée à son paroxysme avec l'avènement des voitures électriques. Elle est prête chez TESLA par exemple: si vous allez sur le portail "DESIGN STUDIO" sur le site internet de TESLA, vous verrez alors que l'option "pilotage automatique" est déjà là! Jamais au grand jamais, on a vu autant d'innovations et de développements autour de la voiture électrique que sous l'impulsion de TESLA. Des chevaux en plus? Pas de problème: une petite mise à jour de firmware et c'est réglé! Ca va véritablement à la vitesse de l'électricité, à la vitesse de la lumière! Les autres constructeurs automobiles sont totalement largués sur place.

Chez TESLA, la voiture est capable de lire et d'interpréter les panneaux, de faire attention à l'état des feux de circulation, de doubler toute seule, ainsi que prêter attention à tout élément susceptible d'apparaitre sur la route de façon non préméditée, et réagir en conséquence (sans toutefois accomplir des miracles), comme un piéton ou un objet quelconque. Il y a plus de puissance de calcul dans une voiture aujourd'hui que dans un lanceur de fusée.

Ci-dessous, une vidéo du pilotage automatique TESLA tel que présenté par Elon MUSK, c'est à la 2ème minute de la vidéo:

 

Une autre TESLA avec le système de pilotage automatique BOSH, absolument impressionnant:

 

Une AUDI RS7 qui s'entraine "toute seule" sur un circuit course:

La seule raison empêchant le déverrouillage de toutes les fonctionnalités du pilotage automatique à cette heure, c'est qu'il faut nécessairement adapter les lois face à cette nouveauté sans précédent. Donc pour l'heure, il est préférable de parler de pilotage semi-automatique, histoire que l'homme garde (encore quelques instants) une main sur les organes vitaux comme le volant ou le frein.

Dans un avenir immédiat, Il n'y aura plus besoin de chauffeurs, plus besoin de taxis. J'ai presque envie d'écrire: bon débarras!

 

Les avantages connexes du progrès.

La disparition des chauffeurs montrera d'autres avantages. Je peux citer par exemple:

  • plus besoin de passer le permis de conduire. Donc des économies à la clé
  • plus besoin de radars puisque la machine ne pourra pas dépasser les vitesses indiquées, alors que l'humain a toujours la possibilité de s'en donner à coeur joie en la matière et, con qu'il est, de perdre ses points de permis. Là encore, économies puisque pas d'amendes possibles, et pas de points qui sautent sur un permis devenu inexistant. Et puis pour verbaliser qui? Mettre une amende à qui? Une voiture?
  • et tant qu'à faire, plus besoin de limites de vitesse. La machine, l'électronique, ça réagit à la milliseconde près. Donc les véhicules pourraient très bien rouler à 300 km/h en gérant parfaitement cette vitesse, au contraire de l'humain. Car il ne faut pas oublier non plus que lorsque tout le parc sera constitué de véhicules autonomes, ils seront tous gérés en fonction de et par rapport à chaque autre. Là où je veux en venir, c'est qu'il sera parfaitement possible d'avoir des véhicules qui rouleront à 300 km/h avec une distance inter-véhicule de 50 centimètres seulement: un peu comme un train dont les wagons ne seraient pas accrochés entre eux. La conséquence supplémentaire, c'est que les routes et autoroutes ne pourront plus jamais bouchonner.
  • les quelques associations qui militent pour sans arrêt abaisser les limites de vitesse parce que leurs membres ou fondateurs ont pu perdre des membres de leur famille en raison de leur comportement ou du comportement des autres sur route n'auront absolument plus lieu d'être et pourront disparaitre corps et âme. On a de cesse que de donner bien trop d'importance à ce genre d'associations. Alors même si je peux convenir que ces pertes sont bien évidemment tragiques et malheureuses, écouter ce genre d'association et leurs discours c'est être à côté des vrais problèmes de société. En effet, est-il mieux là encore de casser les pieds de tous les automobilistes pour sauver quelques vies chaque mois, ou alors vaut-il mieux consacrer des ressources à la limitation de la pollution par le diesel qui cause beaucoup plus de morts chaque année, de l'ordre de 40000 décès selon l'OMS? Le choix est vite fait. Je ne comprends pas que ce type d'association avec activité lobbyiste existe encore, par rapport aux autre problèmes de bien plus grande importance pour le bien commun et pour lesquels rien n'est fait. On a perdu le sens des réalités.

Bref, ce dont on parle, c'est d'un changement radical de paradigme!

 

Des inconvénients?

J'en vois majoritairement trois:

  • Quid du plaisir de conduire? Comme toujours, il y aura des résistants au changement, des irréductibles qui voudront toujours passer les vitesses et avoir les mains sur le volant. On pourrait très bien conserver des circuits aménagés pour servir de défouloir. Ca existe bien entendu déjà. Mais conduire "à l'ancienne", en mode manuel, ne sera plus autorisé sur le domaine public commun, qui sera nécessairement exclusivement réservé aux véhicules autonomes.
  • Disparition de certains corps de métiers ou lobbies complets: plus besoin d'auto-écoles, plus de chauffeurs de taxis, plus de chauffeurs de VTC, cela aura au moins le mérite de mettre tout le monde d'accord. Ce genre de disparition n'est pas nouveau, loin de là: regardez les stations essence où vous faites le plein: cela fait longtemps qu'il n'y a plus personne et que les humains ont été remplacés par des automates à carte bleue... Ce mouvement n'est pas près de s'arrêter non plus!
  • Et en tant qu'informaticien, bien évidemment, je ne peux pas ignorer un risque qui sera de taille: le piratage des intelligences artificielles de conduite autonome par des hackeurs mal intentionnés. Et donc quid du capital confiance qui sera accordé par les usagers des véhicules autonomes. Ca commence d'ailleurs déjà: Jeep a fait un rappel de centaines de milliers de véhicules à ce sujet en juillet 2015...

Comme je l'écrivais en tête de mon article, finalement, le comportement des taxis, leur petite gue-guerre pour leur petite personne et leurs petits intérêts rien qu'à eux, tout ceci est bien égoiste mais bien futil et sera bien éphémère...

Le progrès ne doit pas être combattu, mais il doit être accompagné en bonne intelligence. Et ça en France, on a du mal à savoir ce que c'est, la bonne intelligence.

Le progrès a toujours été en mouvement et rien ni personne ne pourra l'arrêter; vive le progrès!

Évaluer ce billet

3/5

  • Note : 3
  • Votes : 2
  • Plus haute : 5
  • Plus basse : 1

Commentaires

1. Le samedi 1 août 2015, 18:37 par herve

Entièrement d'accord avec le contenu de cet article et plus encore avec les 3 lignes de conclusion.Je viens de le partager sur ma page FB.
Bien à vous,
Hervé

2. Le jeudi 6 août 2015, 17:03 par Francis

Salut Nico! Alors on s'enerve. C'est quoi ce boulot.... :-)
Plutot d'accord avec toi sur tous les lobbies et autres reglements, syndicats et stupidities qui empechent la France (qui se prend pour le centre du monde et si intelligent) de reflechir correctement!...

Malgre tout pas d'accord sur ton analyse de l'evolution du tout automatique dans les voitures et du progres en general...

Qu'une machine soit capable de piloter une voiture toute seule, evidemment.... Elles le font deja dans les avions (les pilotes ne touchent les commandes que 7 minutes en moyenne par vol sur les long-courriers). Mais est-ce pour autant qu'elles vont remplacer les humains? Cela prendra du temps, beaucoup de temps... et est-ce souhaitable? Pas sur... N'oublions pas non plus le caractere sociologique de la voiture: pour beaucoup la voiture est plus qu'un moyen de transport, c'est un espace d'expression, une seconde maison voir le moyen de d'acceder a un semblant de liberte!... Conduire est un plaisir pour beaucoup et posseder sa propre voiture une fierte... Confier tout ca a une voiture "publique" automatisee? Non merci :-) Mais sur que l'automatisation prendra de plus en plus de place et d'importance.

Quand a ta remarque finale sur le progres, elle me semble un peu naive... Le progres est ineluctable certe, faisant partie de la nature humaine propre a l'expansionisme dans tous les domaines... Souhaitable, je ne le pense pas. C'est le progres et la progression continue et non controlee des technologies et du savoir qui mal applique par l'homme nous mene a des catastrophes de toutes sortes (demographique, ecologique, etc)... Plutot que de toujours vouloir faire mieux, pensons juste a faire bien...
Et comme disait Montesqieu: "Le mieux est l'ennemi mortel du bien"...

Amities /Francis

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://blog.erios.org/index.php?trackback/36

Fil des commentaires de ce billet