Voitures hybrides: reculer pour mieux sauter?

Voici la suite de mes billets sur les voitures. Au menu aujourd'hui, ce que je pense des voitures hybrides dans le cadre de la transition énergétique appliquée aux moyens de déplacement.

Il est urgent de remplacer le modèle actuel de la voiture par un autre qui soit plus "durable".

Dans les types de motorisations de substitution disponibles, il y a les voitures hybrides.

Comme le qualificatif "hybride" l'indique, ces véhicules sont équipés de deux chaines de traction distinctes:

  • une chaîne de traction traditionnelle qui consiste en un réservoir de combustible fossil et un moteur thermique,
  • une chaîne de traction électrique qui consiste en une batterie et un moteur électrique.
hybrid.jpg
On nous vend ces véhicules comme polluant moins, ce qui est sûrement vrai. Le problème est ici de savoir dans quelles proportions. En effet, les voitures constituent l'un des premiers émetteurs de CO2 et polluants divers de la planète. En France, et d'après les scientifiques, il est nécessaire de diminuer nos émissions immédiatement d'un facteur 4 au minimum. Toutes les voitures utilisant un carburant fossile de substitution (GPL, gaz, ...) sont loin d'atteindre cet objectif.

En réalité, il en va de même pour les voitures hybrides. Elles peuvent certes rouler à l'électricité, mais il faut bien à un moment donné que le moteur thermique dont elles sont dotées se mette en route pour recharger les batteries, ou pour rouler sur les nationales ou les autoroutes, donc à grande vitesse.

Les voitures hybrides peuvent convenir si vous faites énormément de ville. Sinon, ne vous faites pas d'illusions, vous roulerez pratiquement exclusivement à l'énergie fossile. L'autonomie en ville des voitures hybrides de première génération (la très grande majorité du parc aujourd'hui) n'est que de 3 à 5 km en mode tout électrique, et la vitesse est limitée à 50 km/h. Si vous souhaitez aller plus vite ou faire plus de kilomètres, là encore vous roulerez à l'énergie fossile. C'est mieux pour les véhicules hybrides de seconde génération (dites hybrides rechargeables) qui viennent d’apparaître sur le marché, puisqu'ils disposent d'une autonomie un peu plus grande de l'ordre de 20 a 40 km, et que leurs batteries sont rechargeables comme une voiture purement électrique.

De mon point de vue, les véhicules hybrides présentent donc plusieurs inconvénients:

  • ce sont toujours des véhicules a énergie fossile. Le jour ou le pétrole deviendra encore plus cher, ou le jour ou on ne pourra plus se permettre de remplir le réservoir, votre véhicule hybride restera donc cloué dans son garage tout comme les bonnes vieilles voitures purement thermiques
  • ces véhicules sont plus compliqués et plus chers a l'achat, en raison de leurs deux chaines de traction différentes qui doivent être intégrées ensemble. C'est aussi plus de risques de pannes, puisqu'il y a plus d'éléments mécaniques et/ou électriques
  • l'arnaque commerciale sous-jacente: car on vend beaucoup de voitures hybrides a des clients dont les besoins ne sont pas en adéquation: vendre une hybride a un automobiliste qui fait de l'autoroute a travers toute la France 95% du temps n'est pas une bonne affaire du tout. Rappelons-le ce n'est intéressant que si vous faites beaucoup de ville, et beaucoup de trajets a faible vitesse.

Les véhicules de cette catégorie, dont on nous promettait une diffusion large et importante, ne sont donc pas considérés comme pérennes, et leur avenir est d'ors et déjà compromis. On ne devrait donc pas les voir sur le marché pendant plus d'une ou deux décennies a mon avis.

Pour moi, ils ne représentent pas une bonne solution pour la transition, et il vaudrait mieux écarter cette option pour se porter sur d'autres types de véhicules plus aptes et plus durables.

La suite de cette balade au pays des automobiles dans le prochain billet :-)

Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://blog.erios.org/index.php?trackback/6

Fil des commentaires de ce billet